(506) 857-2125

Les Canadiens nécessitent un régime universel d’assurance-médicaments

Juil 18, 2017

Les dirigeants des syndicats du Canada lancent un appel aux premiers ministres : Les Canadiens nécessitent un régime universel d’assurance-médicaments

Tous réunis en Alberta pour des événements simultanés au Conseil de la Fédération, les dirigeants syndicaux de partout autour du Canada demandent aux premiers ministres provinciaux et territoriaux de faire pression sur le gouvernement fédéral pour l’adoption d’un régime national d’assurance-médicaments. Ce régime qui permettrait à tous les Canadiens d’avoir accès à des médicaments qui peuvent s’avérer nécessaires à leur survie, à des prix moindres que ceux du système actuel.

« Le système de médicaments à payeurs multiples, qui est présentement instauré au Canada, est non seulement inefficace, mais il coûte cher et il n’assure pas que tous les Canadiens reçoivent les ordonnances dont ils ont besoin », a déclaré Patrick Colford, président de la Fédération des Travailleurs et Travailleuses du Nouveau-Brunswick. « Les Canadiens dépensent des millions de dollars sur le système à payeurs multiples actuel, tout en payant leurs médicaments d’ordonnance à l’un des prix les plus élevé au monde. Cet argent gaspillé pourrait certainement être investi ailleurs pour couvrir d’autres frais dans le secteur de la santé ». Effectivement, en 2014, les dépenses publiques du Canada, au niveau des médicaments d’ordonnance, ont atteint le deuxième rang le plus haut parmi les pays de l’OCDE, à 772 dollars US par personne. Un montant qui est bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE.

Les coûts élevés du système actuel sont également ressentis par les individus et leurs familles. Les preuves démontrent clairement que les Canadiens, incluant les Canadiens des provinces Atlantiques, qui nécessitent des médicaments d’ordonnance n’ont tout simplement pas les moyens de couvrir les coûts élevés de ces médicaments. Conséquemment, ils coupent les pilules, ignorent les doses recommandées pour faire étirer les ordonnances, partagent les médicaments d’ordonnance ou même s’endettent pour être en mesure de les acheter. Un point encore plus inquiétant est le fait que presque 1 Canadien sur 10 refuse d’acheter des médicaments d’ordonnance dû au fait qu’il ne peut simplement pas se le permettre, ce qui peut certainement entraîner des graves complications au niveau de la santé. « Lorsque les gens omettent de prendre leurs médicaments ou ne suivent pas les ordonnances de leurs médecins en raison des coûts élevés, ceci pose un fardeau supplémentaire pour le système de santé, résultant ultimement en des coûts beaucoup plus élevés », a déclaré Patrick Colford, président de la Fédération des Travailleurs et Travailleuses du Nouveau-Brunswick.

En adoptant un régime de payeur unique, les Canadiens profiteraient du pouvoir d’achat en vrac, ce qui leur donnerait la capacité d’obtenir leurs médicaments d’ordonnance à des prix beaucoup plus compétitifs. En raison d’un marché pharmaceutique Canadien très agressif, l’adoption d’un régime universel à payeur unique pour les médicaments d’ordonnance permettrait aux Canadiens de sauver environ 7.3 milliards de dollars par année en investissant 1 milliard de dollars supplémentaires dans le secteur public.

« Les Canadiens savent que l’achat en vrac est l’option optimale », a déclaré Patrick Colford, président de la Fédéraion des Travailleurs et Travailleuses du Nouveau-Brunswick. « Dans des sondages d’opinion publique, plus de 90% des citoyens et des employeurs croient qu’un régime universel de médicaments d’ordonnance est important pour la couverture médicale canadienne. Une assurance-médicaments universelle est le type de politique intelligente que les Canadiens s’attendent de nos dirigeants politiques ».

Présentement, le Canada est le seul pays doté de soins de santé universels qui ne dispose pas de régime universel de couverture d’ordonnances, malgré l’objectif déclaré d’atteindre une couverture universelle dans l’Accord Canadien sur la Santé de 2004-2014.

Au cours des événements simultanés au Conseil de la Fédération, les présidents des fédérations provinciales et territoriales du travail vont inciter les premiers ministres des provinces et des territoires du Canada à se réorienter vers l’adoption d’un régime universel de médicaments d’ordonnance à payeur unique, pour à la fois aider à sauver des vies et économiser de l’argent des portefeuilles des Canadiens.

Ensemble, les fédérations provinciales et territoriales du travail du Canada donnent une voix à plus de trois millions de travailleurs et travailleuses représentés par la Fédération du travail de l’Alberta, la Fédération du travail de la Colombie-Britannique, le Congrès du travail du Canada, la Fédération du travail du Manitoba, la Fédération des Travailleurs et Travailleuses du Nouveau-Brunswick, la Fédération du travail de Terre-Neuve et Labrador, la Fédération du travail des Territoires du Nord, la Fédération des Travailleurs et Travailleuses de la Nouvelle-Écosse, la Fédération du travail de l’Ontario, la Fédération du travail de l’Île-du-Prince-Édouard, la Fédération des Travailleurs et Travailleuses du Québec, la Fédération du travail de la Saskatchewan et la Fédération du travail du Yukon.

– 30 –

 

Pour plus de renseignements, veuillez contacter:
Patrick Colford
Président, Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick
Cellulaire: (506) 381-8969

Council of Federation 2017 FR