(506) 857-2125

ENSEMBLE POUR UN MEILLEUR NOUVEAU-BRUNSWICK : Demandes électorales 2018 de la FTTNB
Ce que les partis politiques ont à dire au sujet de nos demandes électorales

(Questions soumises aux partis politiques le 24 août)

La santé et sécurité au travail

Question 1 : Votre parti politique appuie-t-il le rétablissement de l’équilibre chez Travail sécuritaire NB en partageant les surplus de la caisse des accidents (dont le niveau de financement est de plus de 125 %) entre les intérêts des employeurs et ceux des travailleurs (euses)?

Parti vert : Oui

Parti libéral : Un gouvernement libéral réélu modifiera diverses lois sur le travail, dans le but d’assurer que les travailleurs (euses) du Nouveau-Brunswick bénéficient à tout le moins de la même protection que les Canadiens et Canadiennes ailleurs au pays.

Nous chercherons à établir un partenariat avec le comité directeur des relations syndicales-gouvernementales et d’autres intervenants et intervenantes pour moderniser la Loi sur les normes d’emploi, la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail, la Loi sur les relations industrielles, la Loi relative aux relations de travail dans les services publics et la Loi sur la Fonction publique.

Au cours de son mandat précédent, le gouvernement Gallant a donné priorité à la protection des travailleurs (euses). En 2017, un comité directeur des relations gouvernementales-syndicales a été établi pour qu’à la table de prises de décisions la voix des travailleurs (euses) soit entendue. Dans le cadre de ce partenariat, le gouvernement Gallant a pris, au cours de son mandat précédent, les mesures suivantes :
• Assurer que soit enfin rattrapé le retard par rapport au reste du pays en devenant une des dernières provinces à adopter l’arbitrage de la première convention collective;
• Offrir un congé payé et la protection d’emploi pour les victimes de violence domestique, conjugale et sexuelle qui ont besoin de s’absenter du travail;
• Inscription, dans la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail, de protections contre le harcèlement et la violence au travail;
• Appui à l’amélioration du Régime des pensions du Canada;
• Généralisation de l’équité salariale à tous les secteurs de la fonction publique d’ici décembre 2018;
• Création d’un congé férié payé en février, soit le jour de la Famille.

NPD : Non, le Nouveau Parti démocratique (NPD) n’appuie pas la division arbitraire des surplus de la caisse des accidents en vue des intérêts des « employeurs et des employés ». L’objectif législatif de l’indemnisation des accidents du travail est de créer des milieux de travail sécuritaires et de prévoir une indemnité pour les travailleurs (euses) accidentés. Les coûts associés à ces objectifs devraient être entièrement défrayés par les cotisations des employeurs. Il ne devrait pas y avoir de distribution de surplus, car cela dérogerait aux objectifs fondamentaux.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Question 2 : Votre parti politique s’engage-t-il à éliminer la période d’attente de trois jours avant le versement de prestations d’indemnisation aux travailleurs (euses)?

Parti vert : Oui

Parti libéral : Nous étions heureux de voir cette recommandation comprise dans le rapport du groupe de travail sur Travail sécuritaire NB et avons bien l’intention d’appuyer cette recommandation dès que nous sommes réélus.

NPD : Oui, le NPD prévoit éliminer la période d’attente de trois jours immédiatement.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

La protection des services publiques

Question 3 : Votre parti politique appuie-t-il le recours aux partenariats public-privé en vue de la construction d’infrastructures publiques?

Parti vert : Non

Parti libéral : Notre parti ne croit pas que les partenariats publics-privés devraient être envisagés par un biais idéologique. Nous estimons qu’il y a des moments durant lesquels la constitution de ces partenariats est logique et bénéficie aux Néo-Brunswickois (es), et il y a d’autres moments quand ce n’est pas le cas. Nous évaluons les mérites des projets et rendons des décisions qui reposent sur les faits.

NPD : Le NPD n’appuie pas les PPP. Les dépenses publiques dans des services et des infrastructures gouvernementaux devraient être entre les mains du secteur public et relever d’une administration publique.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Question 4 : Votre parti politique appuie-t-il la transition du secteur des soins à domicile du secteur privé à notre système public?

Parti vert : Oui

Parti libéral : Nous nous sommes engagés à considérer toutes les options possibles afin d’améliorer les services de soins communautaires au Nouveau-Brunswick.

NPD : Oui, le NPD appuie la transition des services de soins à domicile au système public sous un contrôle provincial où il y aurait une responsabilisation, des normes à respecter ainsi qu’une éducation et une formation appropriées du personnel. De plus, les travailleurs (euses) en services communautaires devraient être des fonctionnaires régis par une convention collective. En fait, c’est précisément ce que nous proposons dans le cadre de notre programme électoral en ce qui concerne les services de soins à domicile et les services communautaires. Nous proposons une période de transition durant laquelle le personnel travaillant pour les centaines d’activités de soins à domicile serait déplacé sous une nouvelle agence provinciale.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Question 5 : Votre parti politique s’engage-t-il à augmenter les salaires et les conditions de travail, sur une base annuelle, du secteur des soins à domicile?

Parti vert : Oui. Le Parti vert augmenterait les salaires des travailleuses dans les services de 1,25 $ par heure au cours de chacune des prochaines quatre années.

Parti libéral : Notre gouvernement libéral a été fier, en mars, d’investir 12 millions de dollars pour augmenter les salaires des travailleurs (euses) des services sociaux. Nous nous engageons à augmenter les salaires du secteur des soins communautaires et des travailleurs (euses) du secteur public.

NPD : Oui, le NPD prévoit augmenter le salaire minimum pour tous les travailleurs (euses) à 15 $/l’heure, sur une période de quatre ans, et prévoit également appliquer l’équité salariale dans le secteur des services de soins à domicile lors de la deuxième année de son mandat. Entre temps, le NPD prévoit augmenter le salaire de tous les travailleurs (euses) des services de soins à domicile de 1$/l’heure le 1er avril 2019.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Question 6 : Votre parti politique s’engage-t-il à résilier l’entente conclue avec Médavie et à réintégrer les soins extra-muraux et Télé-Soins aux régies régionales de la santé?

Parti vert : Oui. Le Parti vert annulera immédiatement les accords signés avec Médavie et Télé-Soins et entamera aussi une enquête au sujet de comment transitionner les services ambulanciers sous une administration publique.

Parti libéral : Tel que mentionné précédemment, nous évaluons ces services et décidons au cas par cas, plutôt que selon une approche unique. Dans certains cas, les partenariats ont du sens et profitent aux gens du Nouveau-Brunswick alors que dans d’autres cas, c’est le contraire. Tel qu’indiqué précédemment, nous évaluons les mérites de ces projets et prenons des décisions fondées sur des preuves. Dans ce cas particulier, nous croyons que ce partenariat profite aux Néo-Brunswickois (es).

NPD : Oui, le NPD s’engage à annuler le transfert du Programme extra-mural et de Télé-Soins à Medavie et de redonner le contrôle de ces programmes à la province.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Équité salariale

Question 7 : Votre parti politique appuie-t-il l’adoption d’une loi en matière d’équité salariale qui vise les travailleurs (euses) du secteur privé?

Parti vert : Le Parti vert modifierait la Loi sur l’équité salariale afin d’inclure les travailleuses (eurs) du secteur privé.

Parti libéral : Notre gouvernement libéral croit en la promotion de bons milieux de travail pour tous et toutes. C’est pourquoi, nous sommes résolus à appuyer l’équité salariale dans le secteur privé. Au cours de notre mandat précédent, nous avons lancé divers programmes pour inciter le secteur privé à adopter pleinement l’équité salariale. Un gouvernement libéral réélu imposera l’équité salariale aux gouvernements locaux et aux organisations du secteur parapublic d’ici 2020 et aux grandes entreprises du secteur privé d’ici 2022.

NPD : Oui, le NPD s’engage à introduire l’équité salariale dans le secteur privé en commençant par le secteur des services de soins à domicile.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue

Les normes du travail minimales

Question 8 : Votre parti politique appuie-t-il la révision de la Loi sur les normes d’emploi en vue d’améliorer les normes du travail minimales (des normes selon lesquelles les employeurs rémunèrent les heures supplémentaires de leurs employés travaillant plus de 40 heures par semaine, offrent cinq jours de congé de maladie payés par année et fournissent gratuitement des uniformes aux employés qui sont requis de porter un uniforme au travail)?

Parti vert : Oui, le Parti vert appuierait ces initiatives.

Parti libéral : Un gouvernement libéral réélu modernisera les diverses lois sur le travail dans le but d’assurer que les travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick bénéficient à tout le moins de la même protection que les Canadiens et Canadiennes ailleurs au pays.

Nous ferons en sorte de travailler en partenariat avec le Comité directeur des relations syndicales-gouvernementales et d’autres intervenants et intervenantes du secteur pour moderniser la Loi sur les normes d’emploi, la Loi sur l’hygiène et la sécurité au travail, la Loi sur les relations industrielles, la Loi relative aux relations de travail dans les services publics et la Loi sur la Fonction publique.

NPD : Oui, le NPD est d’accord avec les changements proposés aux normes d’emploi. D’ailleurs, nous comptons entreprendre un examen complet des normes d’emploi et de la législation en matière de négociation collective en vue d’améliorer la vie de tous les travailleurs (euses) et de faciliter la syndicalisation.

L’Alliance des gens : Aucune réponse reçue

Parti progressiste-conservateur : Aucune réponse reçue