(506) 857-2125

Les militants sont invités à se joindre à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick (FTTNB) lors de sa cérémonie virtuelle dans le cadre du Jour de deuil. Des rassemblements virtuels se déroulent partout au pays afin de respecter les directives de la santé publique qui nous gardent tous en sécurité tout au long de la crise de la COVID-19. La FTTNB organisera un événement en direct sur Facebook le mardi 28 avril à midi en vue de se souvenir des travailleurs(euses) qui ont perdu la vie ou se sont blessés au travail. Cette année, la cérémonie visera également à assurer que les travailleurs(euses) de première ligne aient accès à ce qu’ils ont besoin pour rester en sécurité au travail. Les participants peuvent accéder à l’événement en direct sur Facebook à partir de la page Facebook de la FTTNB à @NewBrunswickFederationOfLabour.

« La pandémie mondiale de la COVID-19 a changé notre façon de vivre et de travailler, » déclare Daniel Legere, président de la FTTNB. « Alors que nous sommes tous touchés par cette crise, les travailleurs(euses) de première ligne, notamment les employés d’épiceries et de pharmacies, les camionneurs, les éboueurs, les concierges, les employés de foyers de soins, les premiers intervenants, les professionnels de la santé et d’autres employés de première ligne mettent leur vie en danger afin que le reste de la population puisse rester à la maison en toute sécurité. Cette année, la cérémonie du Jour de deuil soulignera les droits des travailleurs(euses) de se protéger. »

La FTTNB exhorte les gouvernements et les employeurs à fournir aux travailleurs(euses) l’équipement de protection dont ils ont besoin ainsi que la formation adéquate pour s’en servir en toute sécurité. Les travailleurs(euses) ont le droit de participer aux décisions qui pourraient avoir une incidence sur leur santé et leur sécurité au travail et ils ont le droit de refuser un travail dangereux.

La COVID-19 modifie aussi la façon dont nous, en tant que société, définissons ce qu’est un travailleur essentiel. Tous les travailleurs(euses) devraient recevoir un salaire décent et bénéficier de congés de maladie payés.

En 2019, 17 Néo-Brunswickois(e)s sont décédées à la suite d’une blessure subie en milieu de travail ou d’une maladie professionnelle.

Sur les instances du Congrès du travail du Canada, le Jour de deuil national a été établi le 28 avril pour la première fois au Canada pour commémorer les travailleurs(euses) tués, blessés ou devenus invalides au travail. Le gouvernement du Canada a également reconnu le Jour de deuil national en 1991 et le Nouveau Brunswick en 2000. Le Jour de deuil est maintenant commémoré dans plus de 100 pays à travers le monde.

– 30 –
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Daniel Legere
Président de la FTTNB
(506) 381-8969 (cellulaire)