(506) 857-2125

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau‑Brunswick (FTTNB) appuie les droits issus des traités avec les Mi’kmaq. De plus, notre organisme condamne les efforts illégaux déployés par les pêcheurs non autochtones visant à bafouer les droits inhérents au peuple mi’kmaq de pratiquer la chasse, la pêche et la cueillette au large de la côte de la Nouvelle‑Écosse. Cette violence raciste et ces dommages matériels doivent cesser.

La FTTNB a constaté qu’il y a d’inquiétantes indications selon lesquelles la GRC ne protège pas le peuple mi’kmaq, ce qui ne fait qu’accroître davantage la méfiance entre les collectivités autochtones et les organismes responsables de l’application de la loi.

Il incombe à tous les paliers de gouvernement de faire respecter les droits inhérents des peuples autochtones en vertu de l’article 35 de la Constitution, des traités de paix et d’amitié et des jugements pertinents des tribunaux. Les syndicats du Canada exhortent le gouvernement fédéral à :

  1. Faire respecter la primauté du droit et les droits issus de traités. Le ministère des Pêches et Océans doit négocier de bonne foi avec les personnes représentant la Première nation Sipekne’katik afin de trouver une solution raisonnable à apporter au différend relatif aux pêches qui soit conforme à la décision Marshall;
  2. Mettre fin aux menaces, aux attaques et à la discrimination à l’égard du peuple Mi’kmaq; et
  3. Assurer la sécurité et la sûreté du peuple Mi’kmaq dans l’exercice de ses droits légaux issus de traités.

Nous demandons à nos membres et à nos partisans d’être solidaires avec les titulaires de droits issus de traités et de réclamer le règlement prompt et pacifique de ce conflit.