(506) 857-2125

Le 4 juin dernier, un reporteur de la CBC, Robert Jones, a révélé que le premier ministre du Nouveau Brunswick, Blaine Higgs, avait fustigé les travailleurs de la province en déclarant qu’ils avaient une « mauvaise éthique de travail ».

« Alors qu’il discutait de la reprise économique à venir après la pandémie, le premier ministre Higgs a émis de nombreux commentaires alléguant, essentiellement, que les travailleurs sont paresseux et que c’est pour cette raison qu’ils ne veulent pas occuper des emplois à faible rémunération, » dénonce Daniel Légère, président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick (FTTNB).

Entre autres, M. Higgs a dévoilé des préjugés stéréotypés quant au régime d’assurance-emploi en avançant des affirmations manifestement fausses qu’il s’agit d’un « mode de vie » pour les Néo Brunswickois.

« Ses propos m’ont rappelé ceux de l’ancien premier ministre Harper qui avait déclaré que les Canadiens des provinces de l’Atlantique étaient pauvres en raison de leur “culture de défaitisme”, » constate M. Légère. « Je suis déçu d’apprendre que notre premier ministre croit et profère ces absurdités. »

La FTTNB est d’avis que les Canadiens des provinces de l’Atlantique ont la réputation d’être les travailleurs qui travaillent le plus fort au Canada et que les Néo Brunswickois en ont assez de vivre dans une économie à faibles revenus.

« Je crois qu’il s’agit davantage d’un enjeu de conditions matérielles que de moralité. Je mets en doute la moralité de ceux qui croient encore que davantage de compressions dans notre secteur public et que l’exploitation de la main-d’œuvre bon marché est la voie à suivre, » souligne M. Légère.

“Le fait est que les Néo-Brunswickois vont travailler fort s’ils sont traités avec respect et s’ils peuvent gagner un salaire décent. »

-30-

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick est la plus importante centrale syndicale au Nouveau Brunswick. Elle représente 35 000 travailleurs syndiqués des secteurs public et privé.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Daniel Légère
Président de la FTTNB
(506) 381-8969