(506) 857-2125

Alors que la pandémie COVID-19 perturbe et paralyse l’économie du Nouveau Brunswick, le mouvement syndical exhorte les gouvernements fédéral et provincial à agir rapidement afin d’assurer un congé de maladie payé assorti d’une protection d’emploi et d’autres soutiens du revenu pour tous les travailleurs et travailleuses.
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick (FTTNB) a établi cinq mesures concrètes nécessaires immédiatement pour assurer que les travailleurs(euses) puissent suivre les conseils de santé publique et avoir le soutien adéquat pour répondre à leurs besoins au fur et à mesure que les pressions économiques augmentent.
« La mise en place d’un congé de maladie payé et d’autres soutiens du revenu pour les travailleurs(euses) permettra de ralentir la propagation de l’infection, » affirme Daniel Legere, président de la FTTNB. « La pandémie peut exacerber les inégalités actuelles, mais il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi. En ce qui concerne notre réponse collective, il faut retirer l’option pour tout employé malade, qui doit payer ses factures, de se présenter au travail. »
Pour appuyer les travailleurs(euses), la FTTNB réclame expressément :
1. des modifications législatives à la Loi sur les normes d’emploi en vue d’obtenir une protection d’emploi immédiate et rétroactive pour les travailleurs(euses) qui prennent un congé de maladie, y compris les travailleurs(euses) qui s’auto-isolent ou qui sont mis en quarantaine;
2. une disposition sur les congés de maladie payés pour tous les travailleurs(euses), y compris les travailleurs(euses) à temps partiel et occasionnels, les travailleurs étrangers temporaires et les travailleurs migrants, pour la durée de l’isolement ou de la quarantaine;
3. un accès au soutien du revenu et aux transferts de revenu pour les travailleurs(euses) qui ne s’inscrivent pas dans les définitions actuelles d’un(e) employé(e), y compris les entrepreneurs indépendants et les travailleurs autonomes;
4. une dispense immédiate de toute exigence d’une note du médecin pour tout travailleur(euse);
5. des prestations d’assurance-emploi bonifiées durant la crise à au moins 75 % du revenu assurable, une réduction des obstacles pour accéder à l’assurance-emploi et une affection de personnel de soutien supplémentaire à Service Canada en vue de faciliter le bon déroulement quant à l’accès à l’assurance-emploi.

La FTTNB continue à exhorter le gouvernement à jouer un rôle proactif d’accompagnement auprès des employeurs à l’égard de leurs devoirs et obligations visant la réalisation des évaluations des risques et du maintien de milieux de travail sécuritaires.
Le mouvement syndical prend, entre autres, les mesures concrètes suivantes pour arrêter la propagation de la COVID-19 :

1. remplacer les rencontres individuelles par des conférences téléphoniques;
2. limiter l’accès aux bureaux et/ou la fermeture des bureaux;
3. reporter les congrès, les conférences et les ateliers éducatifs;
4. suspendre le libellé des conventions collectives du secteur public, permettant ainsi aux travailleurs(euses) du secteur public d’être réaffectés là où le besoin se fait le plus sentir.

Souvenons-nous que la meilleure façon d’éviter la propagation de la COVID-19 est l’isolement social et le lavage fréquent des mains.

-30-

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau Brunswick est la voix centrale du mouvement syndical de la province. Nous représentons plus de 35 000 travailleurs(euses) de tous les secteurs de l’économie et de toutes les communautés de la province.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Daniel Legere, président
(506) 857-2125 / (506) 381-8969